Cela commence dès la couverture du tome 1. Sur la face avant , on remarque un jeune fille dans une robe blanche affalée par terre. Ses yeux sont grands ouverts, ils semblent nous appeller à l'aide. Est elle morte ? On ne dirait pas. Puis l'on remarque la chaine brisée qui entoure son hideux bras gauche sur lequel il semblerait qu'on est versé de l'acide. La peau se déchire mais la jeune fille ne semble pas souffrir. Par dessus ce tableau, on remarque que l'image est recouverte de 2 grosses taches rouges. Pourtant la fille ne semble pas blessé. Son visage est d'une beauté fragile. Retournons le volume, l'on s'aperçoit alors que ses jambes sont nus et que sa robe a été déchirée. Elle en retient un bout par sa main hideuse. Dans cette page au ton diaphane, la lumière ne semble épargné qu'une drôle de matière posée et tombante vers le sol. Seul le maquillage de sa main droite, normale elle, semble rappeler qu'elle est comme toutes les autres ados. Près d'elle trône une rose qu'on dirait fanée.

Qui est elle ? Que lui est il arrivé ? Pourquoi son regard semble t'il si désespérée ? Elle ne semble plus pouvoir nous répondre. Quelles horreurs ses troublants yeux ont ils donc pu voir pour en arriver là ?

Cette jeune fille , elle se nomme Aiko Hôsho. Les premières paroles qu'elle "prononce" me rappelle certaines lucioles : "Durant le printemps de mes 15 ans , je suis morte", tout de suite suivi d'un "Et c'est là que tout a commencé". En effet Variante commence par un massacre., celui de la famille de notre héroïne. Finalement Aiko survivra mais son bras dans une transformation qui rappellera aux connaisseurs D-Gray Man se transforme en une chose hideuse pouvant massacrer des créatures qui le sont tout autant. Sauf qu'on est pas dans D-Gray Man, Variante n'est pas un shonen classique mais semble plus s'adresser aux adolescentes. Pourquoi notre héroïne doit elle alors subir tragédie sur tragédie ? Variante bouscule les codes du manga auquel on s'appartait. Même si il ne se départit tout même pas d'un certain classicisme , la noirceur de son background , de son récit et l'immense détresse de son héroïne sont superbement complétés par un dessin joli mais pas magnifique 

Jusqu'ici peu de mangas parlait vraiment de drames à ma connaissance ( le premier exemple qui me vient à l'esprit est Ayako de TEZUKA c'est dire si ça remonte) et Variante fait donc ce choix a contrario de la vague actuelle qui bannit la tristesse au profit de la vengance si possible sanglante.

Variante et Tokko ont presque tout en commun scénaristiquement, les deux mangas ont juste choisi une voie différente. Tokko tomes 1 et 2 jouent le jeu du malheur bling bling et du sang par litres, il a déja rejoint mon grenier et probablement le top des ventes. Variante tomes 1 et 2 eux font des fleurs de ce mal, pas sûr qu'ils se vendent mais je les ais déja relu 4-5 fois et il ne sont pas prêts de quitter le meuble de mes lectures régulières.

A lire absolument.

Ce manga a déja fait l'objet d'une chronique de Shakka que vous retrouverez ici : http://nemotaku.info/blog/index.php?2008/04/24/639-variante-une-magical-girl-pas-comme-les-autres