Le best of du blog :

Baccano ! Bang bang !   Rosario + Vampire: Le Dossier très objectif   Quand le Manga va mal, il faut lire Anime Land!         

Jean Bizet "l'éxecuteur"

Jean Bizet , vous connaissez ? Surement pas non, et moi non plus jusqu'à tomber sur cet article de l'Express.fr : OGM: Jean Bizet ne veut pas de "NKM" au Sénat.

Tiens donc ? Qui est ce monsieur pour refuser la présence d'une sécretaire d'Etat ? Eh bien il s'agit tout simplement du rapporteur UMP de la loi OGM pour le Senat et ce monsieur , selon ses propres termes , "execute". Mais qui donc me direz vous ?

Eh bien tout simplement ses collègues qui ont le tort d'accuser les lobbies des semenciers de faire pressions sur les élus. Il a ainsi flingué le sénateur UMP Le Grand, président de la Haute autorité provisoire sur les OGM, pour cette raison. Comment ? Eh bien par un amendement précisant que la future autorité sur les OGM devrait être présidé par un scientifique (et non un politique donc) et voté la main sur le coeur par une majorité de sénateurs. Commentaire du Bizet sur le Le Grand après la bataille sur Public Senat : "Il a été exécuté à 2h38 du matin... mais il bouge encore !". Réaction de l'éxecuté, il boudera la seconde lecture du texte. Quel courage !

Allez le plus fun pour la fin et toujours selon l'Express, notre dénonciateur du "terrorisme intellectuel" des ONG anti OGM, est un homme bien informé:

Spécialiste des questions agricoles au Sénat, Jean Bizet est également l'un des membres fondateurs du Mouvement pour une organisation mondiale de l'agriculture (Moma), présidé par Pierre Pagesse, qui est également le président de Limagrain, l'un des plus gros semenciers français

Quand Sarkozy lutte contre la censure ...

Art 62 de la Constitution : Une disposition déclarée inconstitutionnelle ne peut être promulguée ni mise en application. Les décisions du Conseil constitutionnel ne sont susceptibles d’aucun recours. Elles s’imposent aux pouvoirs publics et à toutes les autorités administratives et juridictionnelles.

Un des dernier projet de loi en date, la rétention de sécurité. Un truc puant comme Sarkozy sait les faire. Basé sur des faits divers tragiques, notre Président décide qu'en plus de juger les malades, on enfermerait des gens après qu'ils aient purgé leur peine à partir du moment où leur dangerosité serait reconnu par des experts et les aurait amené à être condamné à au moins 15 ans de prisons.

Bref, ces personnes ne seraient plus condamnés pour ce qu'elles ont fait mais pour ce qu'elles sont !

Le Conseil Constitutionnel a alors utilisé la même attitude que pour les tests ADN de la loi Hortefeux. Ils n'ont pas censuré le texte ce qui reviendrait à un désaveu du côté politique de la majorité des membres de ce conseil mais ils ont tellement encadré la chose qu'elle devient inapplicable avant 2023 et dans des conditions tellement strictes que cela nécessiterait une grande réforme des conditions carcérales. Bref c'est un désaveu !

Le Conseil Constitutionnel est un peu notre Cour Suprême à nous. Ses décisions sont irrévocables et même si l'on n'y connait pas grand chose en droit, l'on sait que celle ci est un peu le bout du chemin pour une loi. Or Nicolas Sarkozy, pour des raisons électoralistes et probablement aussi psychologique, a décidé de venir poser un étron sur la moquette du Conseil en demandant en gros au président de la cour de cassation comment contourner cette décision.

Pour mémoire, Sarkozy est quand même censé être garant de nos institutions et de la Constitution et là depuis que les sondages baissent, il devient complètement taré.

Et la semaine d'après ce sera pire ....

Mon héros de la semaine : Romano Prodi

Avez vous vu ces scènes d'anthologie au Senat Italien où l'on se crache dessus, l'on se bagarre et l'on finit par sortir le champagne en plein hémicycle pour finir d'humilier un adversaire qui se bat même quand il a perdu d'avance. Je ne sais pas si Prodi est quelqu'un de bien mais pour se faire virer par de tels beaufs il doit l'être un minimum.

Ma zéro de la semaine : Laurence Pinault-Valencienne

La fille du grand industriel français, a été condamnée avec son compagnon à huit mois de sursis et 25000 euros d'amende chacun pour avoir touché ... le RMI 6 ans durant.

Le foutage de gueule de la semaine: Société géniale

Les Nuls étaient des devins. La société générale est vraiment devenu la société géniale. Tellement géniale qu'elle a réussi à rendre crédible qu'un type tout seul aurait réussi à faucher 5 milliards d'euros dans son coin pendant un an sans que personne ne s'aperçoive de rien . Et tout les journalistes qui reprennent ça en cadence. On se demandait si il nous prenait pour des cons , maintenant on en est sûr. Enfin ce brave monsieur Bouton préfère sûrement faire la une des journaux en tant que pauvre victime que riche patron en galère à cause de la crise des subprimes.

Le remake de la seine : La crise s'arrête à la frontière

D'ailleurs vous avez remarqué ? Les subprimes c'est comme le nuage de Tchernobyl, il s'arrête aux frontières de la France à écouter nos dirigeants. Comme le chanterait un député PS, "tout va très bien madame la marquise..."

Noachovitch , son nouveau sketch.

Sylvie Noachovitch, la "brillante" candidate de l'UMP contre DSK (que le Canard enchaîné avait épinglé car elle aurait dit « Moi, mon mari peut dormir tranquille. Dans ma circonscription, il n’y a que des Noirs et des Arabes. L’idée de coucher avec l’un d’eux me répugne. ») , ex avocate chez Julien Courbet , dont la com très télévangeliste m'avait déja beaucoup fait rire a décidé de récidiver ... dans le Figaro.

Après son magnifique "Je suis le train !" ou son flamboyant "Je ne ferais pas que des meetings mais aussi des réunions" , voilà désormais que la candidate relance sa campagne depuis que son adversaire a décidé d'aller se faire voir à Washington. Et force est de constater qu'elle la connaît sa circonscription, puisque après les émeutes de Villiers de Bel qui s'y sont produites, Sylvie Noachovitch met en avant le fait qu'elle a ­gardé des attaches avec la circonscription. La preuve dit elle, « J’ai continué à y faire des courses ». Si ça c'est pas être prêt du peuple !

Vas y Sylvie, encore un effort et tu pourras te présenter à la Mairie de Paris ! Sans aucun doute bien sûr !

[Breves] Rions un peu avec l'UMP

Le magazine Ipol s'attaque à nouveau à la Panaf Tivi en dévoilant que les électeurs qui posent les questions sont en fait... des militants UMP qu'on retrouve en arrière plan lors de la séquence réponse. Surpuissant.

Lien vers la vidéo :

Une dernière en passant? D'après le Figaro.fr, le CNE vient d'être recalé par l'OIT !

[MAJ 2] Le Nouveau Centre se taille une loi sur mesure pour boucler ses fins de mois.

J'ai de drôles de petites manies quand je m'ennuie sur Internet, ce qui arrive souvent dans certains cours. Je consulte alors quelques sites improbables comme celui de l'Assemblee Nationale ou du Senat. Et desfois on y trouve des perles dont on parle rarement dans les journaux.

La dernière en date, à ma connaissance,seul Libé en a parlé (comme quoi..). Il s'agit d'une proposition de loi du Nouveau Centre (vous savez les sarkozystes qui ne s'assument pas) qui tombe comme un cheveu sur la soupe au moment des débats budgétaires.

L'intitulé est pourtant aguicheur : "Partis politiques : pluralisme et indépendance", quoi qu'il est vrai que parler d'indépendance pour le nouveau centre est cocasse. Mais là où on se marre le plus , c'est quand on lit l'article unique de la loi. Celui ci permet "l'Ajout d’un nouveau critère de représentativité des formations politiques pour pouvoir bénéficier de la première fraction des aides publiques : disposer d’au moins quinze élus lors du plus récent renouvellement de l’Assemblée nationale.".

Vous l'avez compris, c'est une loi sur mesure pour le NC, qui n'a pas réussi à obtenir de fonds publics suite à leurs résultats aux élections. Or en commission par la voix de Guy Geoffroy, l'UMP estime que "cette proposition de loi, qui ne présente aucun caractère conjoncturel , entre dans ce cadre (le soutien du pluralisme) et ne peut donc que recevoir l’ensemble des suffrages". Et on dit que la droite n'a pas d'humour...

Ah dernier détail comique, cette loi a été inscrite en urgence à l'ordre du jour de ce matin. Comme quoi les bonnes relations ça aide à accélérer les choses...

N'empêche, un bon budget en plus pour avoir rédiger un seul petit article de loi, on le sent bien profond le "travailler plus pour gagner plus". Mais avec l'UMP, les bons comptes font sans doute les bons amis.

PS : Si vous n'êtes pas encore déridé, n'hésitez pas à relire les interventions dans la presse de ces braves députés NC qui estimaient que le budget manquait de bonnes pratiques ou de rigueur.

MAJ : Le Figaro y consacre à son tour un article : http://www.lefigaro.fr/politique/20071024.WWW000000307_financement_politique_la_reforme_qui_fait_scandale.html

MAJ 2 : Le compte rendu des débats de ce matin: http://www.assemblee-nationale.fr/13/cra/2007-2008/021.asp, en gros la discussion est renvoyée ultérieurement et apparement l'urgence n'est pas déclarée.

Une grève pour rien...

Les transports publics sont en grève aujourd'hui, peuvent l'être demain. La réponse populo serait de dire "Encore ?". A droite, on serait plutôt enclin à penser "Enfin !". L'Humanité aura beau titrer sur le soutien à 54 % de la population à cette grève, cette affirmation ne tient pas quand on sait que la question posée par son sondage CSA porte sur la "sympathie" (notion floue) et le "soutien" de la population. De plus, il ne faut pas ignorer qu'on est dans une situation très différente de 1995.

D'une part, malgrès le boucliers fiscal, les tests ADN, et autres joyeusetés, le pouvoir reste majoritairement apprécié dans la population. Pis, la réforme des régimes spéciaux auquel la grève est censée être une riposte est acceptée par une majorité de gens. En se limitant à un ajustement des régimes spéciaux sur celui de la fonction publique , le gouvernement a même réussi à s'assurer le soutien d'une partie de la gauche. Il faut dire que sur le sujet , l'UMP joue sur du velours. La caricature d'une opposition entre une minorité de grevistes sous régimes spéciaux et le reste de la population qui veut travailler sera surement mise en avant. C'est petit et c'est facile certes mais ça risque très fort de marcher comme sur des roulettes.

Au delà de l'énervement qu'elle risque de provoquer, les grèves qui s'annoncent ont un mot d'ordre illisible pour une très grande partie de la population. Voilà en quoi elle sont inutiles, voilà pourquoi le gouvernement s'en moque et compte bien profiter de la colère des pauvres usagers qui feront, bien sûr, la une des JT.

Libé couvert de bleu

Ce vendredi Libération change le rouge de son logo par un bleu clair. Bleu... comme la droite. Faire comme Sarkozy l'ouverture à l'autre camp. Donner la parole à des penseurs, des journalistes de droite pure. C'est la nouvelle trouvaille de Joffrin qui via son édito du jour explique que cela est fait pour montrer la réalité de l'"ouverture". Le coup est réussi.

Les intervenants de droite apportent leurs idées et leurs critiques qui apparaissent isolés dans un journal de gauche. Un dialogue courtois mais qui finalement prouve que l' "ouverture" ne change rien au fond : Libé reste un journal de gauche. C'est assez simple , pour ne pas dire simpliste mais la démonstration est plutôt ludique et a le mérite d'exister.

Wikipedia n'est pas sûre : A BRAND NEW INFORMATION by Sciences-Po!

Décidément lire les journaux nous permet d'en apprendre tous les jours. En effet d'après Libé-Le Monde, des étudiants de Sciences-Po auraient prouvés, tenez vous bien, que Wikipedia n'est pas une source sûre d'information. Et comment si sont ils pris pour redecouvrir l'eau chaude ? Tout simplement en placant des erreurs plus ou moins flagrantes dans les articles de Wikipedia et d'attendre le cul sur la chaise pour voir combien de temps elles restent en ligne. Dans le même genre, on a aussi les types qui posent des bombes pour démontrer que la sécurité du batiment était pas bonne.

On apprend également dans les journaux que cette "enquête" (les guillemets sont de moi) de 67 pages (rien que ça) a toutefois modestement été titré La révolution Wikipédia, les encyclopédies vont-elles mourir ?. C'est aussi objectif et rebelle qu'un bouquin de Morandini et surtout ça enfonce sacrément de portes déja ouvertes. Donc pour ceux qui ne le savent pas encore, Wikipedia n'est pas sûre de par son principe. Une telle machine ne peut jamais fonctionner parfaitement à 100% .

Toutefois on dirait que son succès énerve tellement nos amis de Science Po qu'ils sont obligé de pondre 67 pages ( 2 de plus et ça aurait été drôle hihi :D ) pour s'auto rassurer sur le devenir des encyclopédies pro où là au moins on n'y parle pas de la Nouvelle Star ou d'Olivier Minne.

Une rivière de sondages idiots arrive dans un champ d'abstentionnistes. Et là pouf on a des chocs à pic !

On savait Nicolas Sarkozy trop proche du milieu médiatique mais franchement je ne pense pas que la télé lui en demandait autant. Avec la surprise d'hier soir , il a fait très fort et pas qu'en chocolat. Vous l'auriez cru vous qu'il irait jusqu'à sacrifier ses propres troupes pour aider les journaux de Largadère et de Bouygues ? Encore une preuve de l'immense générosité de Nicolas que ces salauds de gauchistes insultent sans arrêt !

Il n'empêche que durant cette soirée c'est limite si j'avais pas gagné les élections. La gauche à 200 sièges. Unbelievable ! Votre serviteur était comme un fou devant les sites suisses guettant 20h.

Maintenant je pense vraiment que Nicolas est un dieu pour réussir. Il a réussi un miracle. La Mayenne dispose d'un député de gauche. Oui oui vous avez bien lu, j'ai moi même vérifié sur le site du Figaro pour être sûr. Y a pas à dire la soirée commençait vraiment bien.

Puis ce fut un enchaînement de bonnes nouvelles que je ne peux pas transcrire par des phrase

Donnedieu de Vabres dégagé, la classe

DSK réelu ! Wouhou !

Klarsfeld balayé ! Dans le cul lulu, dans le cul lulu, dans le cul

Lassale qui remporte sa triangulaire, .... eh be Bravo !

et PUTAIN on a un Modem en Ille et Vilaine qui dégage la Marie Thérese Boisseau. Jamais deux miracles sans trois !

OMG JUPPE DEGAGE !

mais mais ça s'engueule grave sur les plateaux ... yeah trop bon

et toujours ces abrutis de sondeurs qui "ne se sont pas trompés mais qui mesurent des tendances". Trop bon ton institut Roland, 100 sièges pour le PS lololololOL

Finalement y avait que trois mauvaises nouvelles dans cette soirée : la droite a gagné, Montebourg a gagné .... et demain on bosse.

Ah ouais et le Monde se fout de notre gueule en publiant un plébiscite au scrutin majoritaire de pure mauvaise foi car se basant sur les chiffres du premier tour d'un mode de scrutin à deux tours pour les extrapoler.

Administration

Sitemap