Le best of du blog :

Baccano ! Bang bang !   Rosario + Vampire: Le Dossier très objectif   Quand le Manga va mal, il faut lire Anime Land!         

Bientôt dans ton Internet

Prometteur

Je suis malade. J'ai choppé l'angoisse (encore une !) du blogger et de sa page blanche (ici noire) depuis trop longtemps à son goût. C'est stupide, oui ! Et sans doute purement narcissique mais voilà c'est ainsi. Donc pendant 2-3 semaines, je vais moins si ce n'est pas pouvoir m'occuper de ce blog. D'une part pour pouvoir finir mon rapport de stage, de l'autre pour pouvoir me concentrer sur le développement de la prochaine version de Nemotaku. En ce moment, c'est assez amusant parce que pas mal de choses sont dans les cartons mais il va falloir un petit moment pour que ce soit publiable. Bref, je ne vais rien vous promettre, vous verrez bien mais vous voilà prévenu.

Allez comme on est dimanche soir quand même et que ce WE, malgrès ma crève et une désorganisation totale de notre part, Shakka et moi avons passé un bon moment à l'Epitanime j'ai décidé de vous mettre un truc qui a fait exploser ma tête de fan. Même en anime, je suis vieux jeu ... eh bé !

Nadia, le secret de l’Eau Bleue

Il y a bien longtemps que je voulais faire un papier sur Nadia, le secret de l'Eau Bleue. Pour ne rien vous cacher, Nadia est la série par laquelle je suis venu à la japanime au moment de sa diffusion sur Game One. Il s'agit également de ma série préférée à bien des égards, le but n'est donc pas ici de vous en donner une approche objective, j'en suis de toute façon bien incapable.

Lire la suite

Gamer bashing

Faut-il réagir au GTA IV bashing qui sévit actuellement dans les médias ? Je pense que non. Même en tant que gamer, ce n'est pas notre problème. GTA est depuis toujours une série de jeu vidéo polémique parce qu'elle offre le choix de faire des actions amorales et violentes. Or une télévision au public de plus en plus âgé et dont la part de cerveaux disponible est de plus en plus bouffée par d'autres médias se doit d'attirer la foule. Il convient donc non plus seulement de relayer la polémique mais de la provoquer. GTA (et le jeu vidéo en général) est donc une cible facile car il est tellement simple de passer sous silence pas mal d'aspect (comme la notion de choix) et de se concentrer sur ce que le jeu apporte de plus trash. Mais Take Two en joue volontairement et allégrement pour empocher le pactole du marché wesh-wesh-yo.

En revanche, difficile d'ignorer ce qui en est la conséquence directe : le gamer bashing.

Lire la suite

Euh....lol ?

En ce moment sur le flux RSS de Libération.fr :

La vidéo du dimanche soir (82)

Sumomomo Momomo , no no no !


Oui cet anime fait peur....très peur

Lire la suite

Le Combat Ordinaire

Véritable exception sur ce blog, je vais parler aujourd'hui d'une bd européenne. « Le Combat Ordinaire », bd en 4 tomes de Manu Larcenet que je me suis fait faire offrir pour mes 22 ans. Autant vous rassurer tout de suite, « Le Combat Ordinaire » n'est ni une bd d'humour façon édition Soleil, ni de l'héroïc-fantasy façon 90% de la production BD à vous faire détester le genre, ni un polar, autant dire une exception ! Rien que son titre sent bon : « Le Combat Ordinaire », une des meilleures définitions à mon sens de la vie.

Cette bd nous raconte l'histoire de Marco, photographe paumé entre thérapie, son boulot qui le dégoute et sa vie dont il ne sait quoi faire. Comme le raconte très bien la quatrième de couverture : « C'est l'histoire d'un photographe fatigué, d'une fille patiente, d'horreurs banales et d'un chat pénible ». Vous avez ici un superbe résume. Car « Le Combat Ordinaire » impressionne par la place qu'il laisse à la vie de ses personnages. Marco n'est pas un héros, ni même un anti héros mais ses faux pas lui collent vraiment à la peau. C'est un type ordinaire dont on suit le combat pour vivre tout simplement. Même pas un malheureux, Marco n'est pas non plus un asocial même si il est fondamentalement un solitaire. Un mec paumé comme il en existe des millions. Tout au long de l'album, Larcenet le fait avancer sans jamais se permettre d'ellipse et en gardant l'humanité de son personnage confronté à des problèmes de tous les jours : un voisin abruti, un chat un peu con, les élections et lui-même. Sans misérabilisme, sans faire du Zola, Larcenet laisse une immense place aux silences et aux réflexions de son personnage. Il a su, avec un dessin jamais pris en défaut, raconter la vie d'un type qu'on pourrait tous être … ou pas.

Car « Le Combat Ordinaire » est avant tout le travail d'un auteur ultra sensible qui projette ses propres sentiments dans son œuvre ce qui constituera le point de séparation entre fans et déçus. L'impact du Combat Ordinaire dépendra donc beaucoup de votre sensibilité aux thèmes développés et ceci se faisant clairement à sentir de plus au fur et à mesure que la fin approche. Emouvant, avec un scénario surpuissant de crédibilité, « Le Combat Ordinaire » est une BD importante et questionnable.

 

La vidéo du dimanche soir (80)

Et dire que tout est plus ou moins parti de là...

Même si la série a presque 20 ans, je préfère prévenir : /!\ SPOILERS /!\

Fullmetal Alchemist the RPG Movie

Quand un scénario de RPG vient se greffer sur un excellent shonen, ça fait mal ... très mal !

Lire la suite

Administration

Sitemap